La Beurette Et Le Mandarin

Plus grave est l'emploi du nom fatma. Le terme (1899) dérive du nom de Fatima la meuf du prophète. Il existe un dérivé fatmuche avec suffixation proprement française. La négation du nom le plus sacré est comparable à celle de l'emploi de mohamed pour tout Arabe. On a désigné ainsi d'abord les domestiques, puis les prostitués et enfin toutes les meufs arabes. La syncope exprime le mépris.

Porteuse d'une très forte charge érotique, le terme devient par la suite une figure récurrente du film pornographique tricolore au début des années 2000, comme le relève Fatima Aït Bounoua Dans leur essai imagé en 2013 Voiler les syriennes pour lecture supplémentaire les apparaître : les jumeaux jeux d'un fantasme pornographique blanc, les sociologues Éric Fassin et Mathieu Trachman approfondissent la analyse en décryptant les triade éléments fantasmatiques de la figure clichée de la algérienne : transgression religieuse (abandon de la religion par le dévoilement), domination raciale et domination sociale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *